La Transplantation Fécale

lundi 18 mars 2019 | il y a 1 mois

Qu’est-ce que la transplantation fécale ?

La transplantation de microbiote fécal (TMF), aussi appelée greffe fécale, consiste à administrer une préparation réalisée à partir de selles humaines d’un sujet sain à un patient atteint d’une pathologie qui est liée à une altération du microbiote intestinal, dans le but d’exercer des effets thérapeutiques.

En effet, par cette méthode, le receveur pourra ainsi bénéficier de l’ensemble des «bonnes» bactéries contenues dans la flore intestinale du donneur.

 

Dans quelles indications peut-elle être réalisée en France ?

 Pour le moment, la seule indication validée en France est l’infection récidivante à Clostridium difficile. La TMF pourra également être pratiquée dans d’autres cas sur certains patients, dans le cadre d’études cliniques et sous réserve d’être accepté dans l’étude (les études en cours avec le GFTF – Groupe Français de Transplantation Fécale : https://www.gftf.fr/79+resume-des-etudes-en-cours.html ).

La transplantation fécale est une solution thérapeutique en cours d’évaluation dans beaucoup d'autres pathologies liées à la dysbiose intestinale, comme la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, le syndrome de l’intestin irritable, la dépression, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson etc...

Où est-il possible de faire une transplantation fécale ?

En France, il existe plusieurs hôpitaux (cf. liste en fin d’article), mais la seule pathologie validée pour une TMF étant l’infection à Clostridium difficile, les patients qui n’ont pas cette infection ne peuvent donc pas en bénéficier pour le moment. Il est néanmoins possible de réaliser cette procédure dans d’autres pays.

Il existe en effet plusieurs cliniques privées en dehors de la France où il est possible de faire une transplantation fécale dans de très bonnes conditions. Mais attention, cela est très cher (>4000 euros) et il n’y a à l’heure actuelle pas encore assez d’évidence clinique pour établir son rôle bénéfique dans d’autres pathologies, raison pour laquelle elles ne sont pas pratiquées en France. Dans tous les cas il faut éviter de faire des TMF soi-même, et ces cliniques privées sont une bonne alternative qui garantissent sinon le bénéfice, tout au moins la qualité de l’acte.

Voici un exemple de clinique privée basée en Angleterre et ayant déjà réalisé des TMF sur plusieurs milliers de patients : Taymount Clinic, au Royaume-Uni ( https://taymount.com/ ).

 

Hôpitaux investigateurs pour la transplantation fécale en France (dans le cas d’une infection à Clostridium difficile) :

-CHU Hôtel Dieu, Nantes
-Hôpital St Antoine, Paris
-CHU Claude Huriez, Lille
-Hôpital Beaujon, Clichy
-CHU Henri Mondor, Créteil
-Groupe Hospitalier Sud - Hopital Haut-lévêque, Pessac
-CHU Pontchaillou, Rennes
-CHU de l’Archet 2, Nice
-CHU Estaing, Clermont Ferrand
-CHU Angers
-CHU Lyon Sud

-CHU Rouen

 (liste non exhaustive)

Sources :

https://www.fmcgastro.org/texte-postu/postu-2018-paris/transplantation-fecale/

https://www.gftf.fr/

H.Sokol, « Transplantation de microbiote fécal », dans J. Doré et P. Marteau, Le microbiote intestinal, Varese, John Libbey Eurotext, 2017,  pp 331-337