Microbiote et Maladie de Parkinson

Monday, September 30, 2019 | 2 months ago

C’est quoi la maladie de Parkinson ?

 

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neuro-dégénérative la plus commune. Elle est caractérisée par la destruction d’une population spécifique de neurones : les neurones à dopamine de la substance noire du cerveau. On estime qu’elle touche entre 7-10 millions de personnes dans le monde. Ce nombre est en augmentation suite au vieillissement de la population. La plupart des patients sont diagnostiqués à l’âge de 60 ans.

 

Existe-t-il un lien entre la maladie de Parkinson et le Microbiote Intestinal?

 

Les dernières recherches suggèrent que le microbiote intestinal influence l’activité cérébrale à travers l’axe microbiote-intestin-cerveau notamment dans la maladie de Parkinson. La synthèse de dopamine dans le cerveau est activée par les enzymes productrices de dopamine qui sont contrôlées par le microbiote intestinal. Il est également à la source des problèmes de constipation des malades de Parkinson et de l’inflammation intestinale.

 

Plusieurs équipes, dont une équipe Finlandaise, ont utilisé la métagénomique ciblée pour étudier le microbiote de patients Parkinson et l’ont comparé à une population contrôle. Ils ont détecté une forte diminution des Prevotellaceae chez les patients et une augmentation de Enterobacteriacea. La diversité n’était quant à elle pas très différente.

 

De plus l’efficacité du traitement principal, Lévodopa (L-dopa), est contrôlée par le microbiote intestinal. En effet certaines bactéries peuvent métaboliser L-DOPA en Dopamine au niveau de l’intestin, l’empêchant ainsi d’agir dans le cerveau.  

 

Existe-t-il des études cliniques sur l’effet de Probiotiques chez les patients atteints de Parkinson ?

 

Oui. Une étude clinique italienne réalisée en 2015 a démontré une amélioration de la constipation chez les patients qui prenaient un lait fermenté enrichi en probiotiques (Streptococcus, Enterococcus, Lactobacillus et Bifidobacterium) et prébiotiques. 

 

Mais attention en vue de l’interaction entre L-dopa et le microbiote, nous déconseillons de prendre des probiotiques contenant des enterococcus.

 

Références

 

Conference du Professeur Derkinderen 

Barichella et al. (2016). Probiotics and prebiotic fiber for constipation associated with Parkinson disease. Neurology. DOI: https://doi.org/10.1212/WNL.0000000000003127

Scheperjans  et al. (2015). Gut microbiota are related to Parkinson's disease and clinical phenotype. Mov Disord. DOI: 10.1002/mds.26069.

Van Kessel et al. (2019). Gut bacterial tyrosine decarboxylates restrict levels of levodopa in the treatment of Parkinson’s disease.

Maini Rekdal et al. (2019), Discovery and inhibition of an interspecies gut bacterial pathway for Levodopa metabolism Science 364, 2019 Jun 14;364(6445).