Microbiote et Cholestérol

Wednesday, November 20, 2019 | 26 days ago

Petit rappel : c’est quoi, le cholestérol ?

Le cholestérol est un lipide transporté dans le sang sous forme de lipoprotéine. Il est présent dans notre alimentation, mais est principalement produit par le foie. On entend parler de « mauvais » et de « bon » cholestérol, mais il n’y a pas deux types de cholestérol. La différence réside dans le sens du transport du cholestérol dans le corps. Quand il est transporté du foie vers les cellules de l’organisme par les lipoprotéines LDL, on parle de LDL-cholestérol (LDL-C), le « mauvais » cholestérol car il s’accumule alors dans les artères. Quand il est transporté dans l’autre sens, vers le foie, par les lipoprotéines HDL, celles-ci récupèrent l’excédent accumulé dans les artères. C’est le « bon » cholestérol, le HDL-cholestérol (HDL-C).  1

Le cholestérol a un rôle important dans le fonctionnement de notre organisme. Il a une fonction structurale dans les membranes biologiques et participe à la synthèse de certaines hormones. Il peut cependant entrainer des maladies cardiovasculaires comme l’athérosclérose symptomatique en cas d’accumulation importante de LDL-C, appelée hypercholestérolémie. 2 3

En France métropolitaine, on estime la prévalence de l’hypercholestérolémie à 29,7%. Ce taux passe à 55% pour la population de plus de 65 ans.4 Les maladies cardiovasculaires provoque quant à elle 1 sur 4 décès dans les pays industrialisés.1

 

La part du microbiote intestinal

Le microbiote intestinal régule de nombreuses fonctions métaboliques, et une dysbiose peut souvent être observée chez des patients atteints d’une pathologie, particulièrement dans le cas de maladies chroniques. Les personnes ayant de l’hypercholestérolémie ont un microbiote intestinal significativement moins diversifié, avec des communautés bactériennes qui diffèrent des individus ayant un profil lipidique sain. De plus, les bactéries du microbiote produisent des composés modulateurs du métabolisme lipidique, et des acides gras à chaines courtes qui sont impliqués dans le transport du cholestérol.5

 

Le problème grandissant de l’hypercholestérolémie

L’occurrence de l’hypercholestérolémie et des maladies cardiovasculaires n’a fait qu’augmenter avec l’urbanisation, la sédentarité et le « Western Diet » riche en graisses et pauvre en fibre. Ce régime a un impact à la fois sur le microbiote intestinal qu’il rend dysbiotique et inflammatoire, et aussi bien évidemment sur les tissus adipeux. Il vaut donc mieux lui préférer un régime plus riche en fibre  qui a un impact bénéfique sur le taux de cholestérol, comme le régime méditerranéen.1 Le thé Pu-erh possède des propriétés réduisant le taux de cholestérol par l’action de la théobromine sur différents processus, et notamment sur la flore microbienne6.

Une supplémentation en probiotiques (Bifidobacterium et Lactobacillus principalement), en complément à d’autres traitements et à la pratique d’une activité physique, peut réduire le taux de cholestérol total et le taux de LDL-C, tout en augmentant le taux d’HDL-C.7

 

Actibiota®, un probiotique contre le cholestérol

Le laboratoire Cooper, basé à Melun (comme Luxia Scientific !), commercialise le produit Actibiota® cholestérol qui est un probiotique spécialement conçu pour réduire le taux de « mauvais » cholestérol et améliorer le profile lipidique. Ce probiotique agit sur le LDL-C en le faisant diminuer, permettant ainsi de réduire le risque cardio-vasculaire chez les personnes ayant de l’hypercholestérolémie8.  Cooper commercialise aussi un autre probiotique, Actibiota® équilibre & défense, pour aider à la défense de l’organisme et à l’équilibre du microbiote intestinal9.

Actibiota® cholestérol : Bifidobacterium longum BB536® (3x109 UFC/sachets), Monacoline K (Monascus purpureus), Coenzyme Q10, Vitamine B3.

 

Par Laurence Sénéchal-Chevallier, Luxia Scientific

 

Références :

  1. Cœur, cholestérol et maladies cardiovasculaires. https://www.aucoeurducholesterol.fr/.
  2. Fédération Française de Cardiologie |. https://www.fedecardio.org/.
  3. Athérosclérose. Inserm - La science pour la santé https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/atherosclerose.
  4. De Peretti C et al. Cholestérol LDL moyen et prévalence de l’hypercholestérolémie LDL chez les adultes de 18 à 74 ans, Étude nationale nutrition santé (ENNS) 2006-2007, France. Bull Epidémiol Hebd 378–85 (2013).
  5. Rebolledo, C. et al. Bacterial Community Profile of the Gut Microbiota Differs between Hypercholesterolemic Subjects and Controls. BioMed Res. Int. 2017, (2017).
  6. Huang, F. et al. Theabrownin from Pu-erh tea attenuates hypercholesterolemia via modulation of gut microbiota and bile acid metabolism. Nat. Commun. 10, (2019).
  7. Gadelha, C. J. M. U. & Bezerra, A. N. Effects of probiotics on the lipid profile: systematic review. J. Vasc. Bras. 18,.
  8. Ruscica, M. et al. Nutraceutical approach for the management of cardiovascular risk – a combination containing the probiotic Bifidobacterium longum BB536 and red yeast rice extract: results from a randomized, double-blind, placebo-controlled study. Nutr. J. 18, 13 (2019).
  9. Soldi, S. et al. Effect of a multistrain probiotic (Lactoflorene® Plus) on inflammatory parameters and microbiota composition in subjects with stress-related symptoms. Neurobiol. Stress 10, 100138 (2019).