Le microbiote du mois : J. Plassais

Wednesday, November 25, 2020 | 4 months ago
Le microbiote du mois : J. Plassais
Quelle est votre alimentation de manière générale ?  

J’ai une alimentation variée. J’ai la chance de ne pas avoir de restriction alimentaire, ni d’allergie, ni d’inconfort digestif, et de surcroit j’apprécie tous les goûts, sauf peut-être celui de l’estragon ! J’ai un régime omnivore, je mange donc de tout y compris de la viande, j’essaie cependant d’en limiter ma consommation autant que possible et je privilégie la viande de qualité. J’aime beaucoup cuisiner, mais par manque de temps dans la semaine, je fais souvent des plats relativement simples. Cependant je privilégie les légumes dans ma cuisine, surtout parce que je trouve cela très simple à préparer et à cuisiner. J’ai un robot multifonction qui me permet notamment de préparer des plats facilement, mais j’utilise beaucoup le cuiseur vapeur pour les légumes, à la fois pour sa simplicité et pour l’aspect santé. Et comme j’apprécie les plats qui ont du goût, j’ai pris l’habitude depuis plusieurs mois d’acheter au marché des herbes aromatiques fraiches que je conserve sur mon plan de travail, et je les utilise tout au long de la semaine pour agrémenter mes plats.      

Prenez-vous des probiotiques ou autres compléments alimentaires ?

Non, je ne prends ni probiotiques, ni compléments alimentaires. Je n’en ressens pas le besoin, et je ne pense pas avoir de carences compte tenu de mon alimentation variée. Ce qui a d’ailleurs été confirmé par mon analyse de microbiote avec 1test1TM.  

D’après vos résultats d’analyse de 1test1TM vous avez un excellent microbiote, quel est votre secret ?
 

J’ai une alimentation variée, je fais un peu de sport, et je ne bois pas (ou très peu) d’alcool. J’essaie surtout de ne pas manger « triste », c’est-à-dire de ne pas manger des choses qui sont fades. C’est assez difficile avec nos modes de vie, et surtout quand on ne veut pas cuisiner ni trop gras ni trop sucré. Du coup j’agrémente mes plats d’épices et d’herbes fraiches, c’est peut-être cela mon secret …  

Avez-vous toujours eu un bon microbiote ou avez-vous utilisé vos connaissances scientifiques pour l’améliorer au fil du temps ?  

Oui j’ai toujours eu à ma connaissance un bon microbiote. En tous les cas, un microbiote riche et diversifié. Cependant je pense que mes connaissances scientifiques m’ont surtout aidé à prendre conscience que mon mode de vie a une influence sur ma santé en générale, pas seulement sur le microbiote.  

Avez-vous des conseils pour les personnes qui souhaitent commencer à se prendre en main mais qui ne savent pas par où commencer ?  

Cela peut paraître contre intuitif, mais mon conseil serait de prendre un cours de cuisine, notamment pour découvrir de nouveaux produits. Le problème des personnes qui souhaitent perdre du poids est qu’ils partent généralement très vite vers l’excès car ils sont motivés et enthousiastes. L’excès de sport, une trop forte restriction alimentaire dès le début, ce n’est jamais bon. Apprendre à bien cuisiner permet de se faire plaisir, de faire plaisir aux autres, tout en apprenant à contrôler les calories.  

Pouvez-vous nous dire pourquoi il peut être utile d’analyser son microbiote ?  

Analyser son microbiote c’est pour moi un bon moyen de se connaître un peu mieux. Par exemple je suis en léger surpoids, j’ai un IMC légèrement au-dessus de 25, et connaître la diversité de mon microbiote me permet de savoir si finalement, ce surpoids que je traine depuis plusieurs années a un impact sur mon microbiote. Alors j’ai la chance d’avoir un bon microbiote, de ne pas avoir d’autres problèmes, mais avec une diversité plus faible j’aurais certainement consulté un spécialiste de la nutrition.