Le Microbiote du Mois (Mai 2019)

Tuesday, May 21, 2019 | 1 month ago

Le meilleur microbiote du mois !

Avec des résultats d’analyse du microbiote qui montrent une diversité supérieure à 6.2, les bonnes bactéries akkermansia, les bifidobactéries, et tous les producteurs de butyrate en Q3 ou Q4 (c’est-à-dire aux meilleurs taux) : Aminata Andrieux, naturopathe à Paris, mérite la médaille du meilleur microbiote du mois !

Nous lui avons demandé quel était son secret, et elle a accepté de nous le dévoiler dans cet interview :

 

Quelle est votre alimentation de manière générale ?

Je consomme une majorité de légumes, des légumineuses, des céréales, des oléagineux, des huiles (olive, colza, lin). Au niveau de l’apport en protéines, je consomme de la viande blanche, tout ce qui est volaille, dinde, poulet et également des œufs.

Je pratique le « repos digestif » régulièrement. Mon premier « repos digestif » est la  Monodiète que je pratique une fois par semaine, dans ce cas, je mange un seul type d’aliment par repas sur une journée. Mon deuxième « repos digestif » est le jeune intermittent.

Tout le monde jeûne la nuit, nous jeûnons de manière naturelle quand nous dormons. Quotidiennement, je prolonge le jeûne le matin, c’est ce qu’on appelle le jeûne intermittent, dont les bienfaits sont de plus en plus reconnus. C’est assez facile pour moi car je n’ai naturellement pas faim le matin, donc je ne mange pas. Il ne faut pas se forcer quand on ne ressent pas la faim, souvent on mange le matin par habitude mais sans vraiment en ressentir le besoin. Mais ça ne m’empêche pas de boire beaucoup d’eau, l’hydratation est très importante. Je jeûne ainsi jusqu’à 12h ou 13h. Et parfois, lorsque j’ai faim, je consomme des fruits ou des oléagineux (noix, amandes, etc.).

Le soir je mange vers 20h. Je mange assez tôt pour laisser le temps à la digestion de se faire avant d’aller me coucher, c’est une bonne habitude à prendre. Avant d’aller dormir, je bois une tisane Rooibos ou verveine, toujours pour bien m’hydrater. Je me couche ainsi vers 22h ou 23h. Le sommeil c’est primordial ! Je dors environ 7h par nuit, ce qui est pour moi indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.

Au réveil, vers 6h ou 6h30 (je suis matinale !), un matin sur deux je cours 10 km, et après cette course d’1h, je bois beaucoup d’eau. Je transpire beaucoup en courant et c’est important. Cela permet d’éliminer une grande quantité de toxines, et boire beaucoup d’eau ensuite permet d’en éliminer encore d’avantage.

Pour moi, être en contact avec la nature est aussi essentiel : j’ai la chance d’habiter à côté d’un bois, rien que la vue de la verdure de chez moi me fait du bien et j’y vais très souvent pour me balader, marcher et me ressourcer.

Le week-end je fais beaucoup de sport également, je vais à la salle de sport le samedi pour 1 heure environ, me ballade, et le dimanche matin je cours avec mon mari entre 15 et 20km. »

 

Avez-vous des restrictions particulières ?

« Je consomme des produits laitiers de manière modéré, mais pas de lait. Il m’arrive de boire du lait de coco de temps en temps. En termes de produits laitiers je consomme du fromage au lait cru (affiné 8 mois), des yaourts fermentés : ces produits sont bons pour le microbiote grâce aux bonnes bactéries qu’ils contiennent. Le Kéfir est lui aussi très bon, car il est également riche en probiotiques.

Je ne mange jamais de sucre raffiné : à bannir ! Uniquement le sucre naturel contenu dans les fruits. Et si je dois sucrer quelque chose, comme quand je réalise des barres de céréales maison, j’utilise du sirop d’agave. Je mange les fruits uniquement en entier et ne bois donc pas de jus de fruits.

Je ne consomme aucun aliment industriel. Pour moi il est important de faire soi-même la cuisine, il y a plein de choses qu’on peut cuisinier rapidement ! Je fais moi-même rarement des plats compliqués, j’aime les choses simples. Il m’arrive même d’acheter des légumes surgelés, tant qu’ils sont bio. Il ne faut pas croire que le surgelé est mauvais au contraire, cela permet de dépanner de temps en temps.

Le type de cuisson est également très important : je préconise uniquement une cuisson à feu doux pour garder toutes les vitamines, nutriments, oligo-éléments contenu dans les légumes et les aliments en général. Pour moi, il ne faut vraiment pas utiliser de cocotte-minute. J’utilise personnellement beaucoup le wok et également la cuisson vapeur. »

 

D’après vos résultats d’analyse de 1test1 vous avez un excellent microbiote, quel est votre secret ?

« Il faut absolument cesser le grignotage, car il faut que le système digestif puisse se mettre au repos, ce qui est bien sûr impossible lorsqu’on ne cesse de grignoter. Cette mauvaise habitude risque tout simplement de vous faire tomber malade et fatigue beaucoup vos organes.

Pour moi le jeûne intermittent est un bon moyen également. Et le sport surtout est très important. »

 

Avez-vous des conseils pour les personnes qui souhaitent commencer à se prendre en main mais qui ne savent pas par où commencer ?

« Il faut commencer par l’alimentation : supprimer sucre, lait, produits industriels, diminuer la viande rouge, consommer davantage de produits fermentés et d’aliments contenant naturellement des probiotiques. »

 

Pouvez-vous nous dire pourquoi il peut être utile d’analyser son microbiote ?

« On connait maintenant l'importance des bactéries. Connaître son microbiote doit faire partie de la première étape du maintien ou retour à la santé. »