Le Butyrate

Thursday, June 4, 2020 | 3 months ago
Le Butyrate

PiLeJe lance Permeabiane Butyrate LP

Laboratoire déjà connu pour ses nombreux produits autour du microbiote intestinal comme sa gamme de probiotiques Lactibiane1, PiLeJe a récemment commercialisé un nouveau produit : Permeabiane Butyrate LP2. Ce dernier n’est pas un probiotique, mais plutôt ce que l’on appelle un postbiotique. Les postbiotiques, ce sont des composés naturellement produits par les bactéries du microbiote intestinal.

 

Le butyrate, c’est quoi ? à quoi ça sert ?

Le butyrate, c’est un acide gras à chaîne courte (AGCC) produit par la fermentation microbienne anaérobie de fibres alimentaires non-digestibles. Il est donc naturellement synthétisé par le microbiote, principalement dans le colon, et utilisé par le corps humain. Le butyrate est aussi présent dans les produits laitiers comme le beurre, d’où il tire son nom du grec, et dans le lait maternel.

Les bactéries productrices de butyrate ne sont pas toutes apparentées, mais appartiennent majoritairement aux Firmicutes, comme par exemple les bactéries du genre Clostridium. Une partie du butyrate est produit par la fermentation de fibres, tandis qu’une autre partie est produite indirectement à partir de cette même fermentation mais en d’autres composés comme le lactate et l’acétate, ensuite utilisés dans la production de butyrate.

Le butyrate exerce divers rôles, en tant que source d’énergie, et en tant que composant de plusieurs processus physiologiques. Il influence aussi les fonctions cérébrales en régulant l’activité immunitaire. Il est métabolisé par les mitochondries pour produire de l’énergie, dont il est la principale source pour les cellules épithéliales intestinales. 3 Le cerveau étant un grand demandeur d’énergie, la production de celle-ci grâce au butyrate est cruciale.  Il est aussi un inhibiteur des histones désacétylases, c’est-à-dire qu’il permet d’empêcher l’action des histones désacétylases qui est de réduire la transcription, action impliquée dans de nombreuses maladies neurodégénératives. 4

 

Le potentiel du butyrate

Une étude chez des souris modèles pour la maladie de Huntington a montré l’effet bénéfique du butyrate de sodium sur le retardement de la dégénérescence neurologique par la modulation de la transcription, améliorant ainsi leurs capacités motrices et leur durée de vie.5 Des résultats similaires ont été obtenus chez des rats modèles pour la maladie de Parkinson6 et pour l’accident vasculaire cérébral ischémique7 , et pour d’autres pathologies affectées par l’effet des histones désacétylases8 9. Le butyrate permet également d’améliorer la mémoire chez des modèles de pathologies qui l’affecte, comme en cas d’intoxications aux métaux lourds10  ou d’infections neurologiques11.

 

Pourquoi se supplémenter en butyrate ?

Par ses différents mécanismes d’actions, en tant que source d’énergie ou comme inhibiteur des histones désacétylases, le butyrate est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme. Or ce fonctionnement est parfois perturbé par certaines pathologies, comme par exemple dans le cas de la maladie d’Alzheimer où l’utilisation du glucose (principalement fourni par le fonctionnement du système digestif) est réduite dans le cerveau. Le système digestif peut lui-même être perturbé par un microbiote en dysbiose, après une prise d’antibiotiques par exemple, et comme c’est le cas avec de nombreuses maladies comme Alzheimer ou Parkinson justement. La recherche a déjà fourni des résultats encourageants dans le potentiel du butyrate, en supplémentation et par l’intermédiaire d’un régime alimentaire riche en fibres. Sa qualité de source d’énergie pour le colon et son action sur le cerveau et le système immunitaire en font un agent pharmacologique prometteur. 3 4 En cas de dysbiose, ou si vous mangez peu de fibres, le butyrate peut être votre allié !

 

Permeabiane Butyrate LP, c’est :

150 mg de butyrate de sodium par gélule, à raison de 2 gélules par jours. La boîte de 60 gélules pour 35,30€.

 

 

Références :

  1. Lactibiane : Complément Alimentaire & Micronutrition. https://www.lactibiane.fr/.
  2. Permeabiane Butyrate LP | PiLeJe. https://www.commander-pileje.fr/permealine-butyrate-lp-1-boite-de-60-gelules.html/.
  3. Stilling, R. M. et al. The neuropharmacology of butyrate: The bread and butter of the microbiota-gut-brain axis? Neurochem. Int. 99, 110–132 (2016).
  4. Bourassa, M. W., Alim, I., Bultman, S. J. & Ratan, R. R. Butyrate, neuroepigenetics and the gut microbiome: Can a high fiber diet improve brain health? Neurosci. Lett. 625, 56–63 (2016).
  5. Ferrante, R. J. et al. Histone Deacetylase Inhibition by Sodium Butyrate Chemotherapy Ameliorates the Neurodegenerative Phenotype in Huntington’s Disease Mice. J. Neurosci. 23, 9418–9427 (2003).
  6. Sharma, S., Taliyan, R. & Singh, S. Beneficial effects of sodium butyrate in 6-OHDA induced neurotoxicity and behavioral abnormalities: Modulation of histone deacetylase activity. Behav. Brain Res. 291, 306–314 (2015).
  7. Kim, H. J. et al. Histone Deacetylase Inhibitors Exhibit Anti-Inflammatory and Neuroprotective Effects in a Rat Permanent Ischemic Model of Stroke: Multiple Mechanisms of Action. J. Pharmacol. Exp. Ther. 321, 892–901 (2007).
  8. Drottar, M., Liberman, M. C., Ratan, R. R. & Roberson, D. W. The Histone Deacetylase Inhibitor Sodium Butyrate Protects Against Cisplatin-Induced Hearing Loss in Guinea Pigs. The Laryngoscope 116, 292–296 (2006).
  9. Govindarajan, N., Agis-Balboa, R. C., Walter, J., Sananbenesi, F. & Fischer, A. Sodium Butyrate Improves Memory Function in an Alzheimer’s Disease Mouse Model When Administered at an Advanced Stage of Disease Progression. J. Alzheimers Dis. 26, 187–197 (2011).
  10. Sharma, B. & Sharma, P. M. Arsenic toxicity induced endothelial dysfunction and dementia: Pharmacological interdiction by histone deacetylase and inducible nitric oxide synthase inhibitors. Toxicol. Appl. Pharmacol. 273, 180–188 (2013).
  11. Steckert, A. V. et al. Effects of sodium butyrate on aversive memory in rats submitted to sepsis. Neurosci. Lett. 595, 134–138 (2015).