Luxia Scientific annonce ce jour les résultats de son étude pilote EDIFICE

Monday, March 7, 2022 | 2 months ago
Luxia Scientific annonce ce jour les résultats de son étude pilote EDIFICE
Luxia Scientific annonce ce jour les résultats de son étude pilote EDIFICE, (Evaluation Diagnostique du microbiote Intestinal des Français Infectés par le Coronavirus dans une Etude pilote) validant l’hypothèse d’une diminution de la diversité du microbiote intestinal chez les patients COVID-19 hospitalisés.   Ces résultats seront présentés à Nantes le 10 mars lors des journées MiBioGate.  

Objectif de l’étude EDIFICE  

·      L’objectif principal de cette étude pilote était de valider l’hypothèse d’une association entre perte de diversité du microbiote intestinal et positivité au COVID-19.  
·      Elle a comparé des patients COVID-19 hospitalisés à une population française exposée représentée par le personnel médical et paramédical hospitalier.
·       Il a été observé que 41% du personnel médical est en perte de diversité contre 65% des patients hospitalisés, p-valeur 0.005.  

L’analyse de la composition virale et bactérienne s’est faite à partir d’échantillons de selles, par RT-qPCR pour la détection du virus et avec le dispositif 1test1 pour la détection de la perte de diversité.  

Pour le Professeur Alessandra Cervino* promoteur de cette étude et fondatrice de la société de biotechnologie Luxia Scientific, « Cette première étude française vient confirmer ce que plusieurs études chinoises avaient déjà montré, à savoir qu’une importante dysbiose intestinale est observable chez les patients COVID19 hospitalisés. En particulier, nous avons observé une diminution des producteurs de butyrate et des bifidobactéries chez ces patients. Nos résultats ne permettent toutefois pas de conclure que la perte de diversité est attribuable au COVID19 ni qu’elle constitue un facteur de risque. De plus le virus a été détecté au niveau intestinal chez 61% des patients hospitalisés contre seulement 2% chez le personnel hospitalier. Cette détection élevée du virus au niveau du tube digestif mérite d’être explorée par d’autres études et mieux comprise. »        

Modalités de l’étude EDIFICE   Cette étude a été réalisée sur 143 personnes adultes, dont 64 patients hospitalisés diagnostiqués COVID-19 avec la participation de 4 centres hospitaliers (Clinique St Jean l’Ermitage à Melun, Hôpital de Fontainebleau, Clinique du Mousseau et le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes).  

Selon le Professeur Guy MARTI, Directeur de l'Institut de Recherche Médicale de la Clinique Saint Jean l'Ermitage et investigateur de l'étude "Luxia Scientific nous ouvre un large champ d'investigation avec un kit de prélèvement d'usage très simple. Pour notre centre de recherche médicale, il s'agit d'un outil qui permettra d'autres études concernant des maladies ou des conditions d’affaiblissement et dans lesquelles des perturbations du microbiote pourraient être observées, et donc traitées."  

A propos du Professeur Alessandra Cervino, Professeure diplômée d’un Doctorat « DPhil in Clinical Medicine » de l’Université d’Oxford, Angleterre, Alessandra Cervino s’est spécialisée dans la recherche et le développement de biomarqueurs génétique et génomique. Elle bâtit son expertise en immunologie, notamment la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde, grâce à une expérience de 15 années à l’international en tant que directrice scientifique et la publication de plus de 20 articles. Elle a fondé la société de Biotechnologie Luxia Scientific en 2018 afin de se concentrer sur la poursuite de ses recherches.  

A propos de Luxia Scientific  Luxia Scientific est une société́ de biotechnologie experte en métagénomique qui a validé prospectivement que la perte de diversité bactérienne est associée avec un mauvais état de santé au sein d’une population majoritairement française. Elle propose aujourd’hui le seul DMDIV (dispositif médical de Diagnostic In Vitro marqué CE) de perte de diversité du microbiote intestinal développé en France. Son comité scientifique, constitué de professeurs reconnus dans leurs spécialités en immunologie, microbiote intestinal et neurologie, s’implique dans la recherche en collaboration avec des hôpitaux, des universités et des laboratoires européens. La caractérisation bactérienne du microbiote intestinal va permettre de développer de nouveaux diagnostiques dans de nouvelles maladies où un déséquilibre du microbiote intestinal existe.

Communiqué de Presse COVID19